Parutions

Parution, « Muses naissantes » : écrits de jeunesse et sociabilité lettrée (1645-1655), Épure

Parution

« Muses naissantes » : écrits de jeunesse et sociabilité lettrée (1645-1655)

sous la direction de Karine Abiven et Damien Fortin

(coll. « Héritages critiques », 8)

Les écrits rassemblés ici sont les traces les plus tangibles d’un groupe de jeunes auteurs (nés autour de l’année 1620), que les historiens de la littérature ont coutume d’appeler les « Palatins » (ou « Paladins ») de la « Table Ronde » et qui aurait rassemblé Cassandre, Charpentier, Furetière, La Fontaine, Maucroix, Pellisson et Tallemant des Réaux. Plus qu’un témoignage sur une société constituée, leur production qu’on peut situer entre 1645 et 1655 constitue un observatoire privilégié pour analyser leurs manières de se mettre en scène, collectivement et individuellement, à l’entrée dans la « carrière ». Elle permet aussi d’examiner les trajectoires sociales et les options d’écriture qui s’offrent à eux comme autant de possibles.

Ont contribué à ce volume :

Karine ABIVEN, maître de conférences à Sorbonne Université, est l’auteur de L’Anecdote ou la fabrique du petit fait vrai. Un genre miniature de Tallemant des Réaux à Voltaire (Classiques Garnier, 2015), et codirectrice de plusieurs ouvrages collectifs, en particulier sur l’écriture de l’histoire et de l’actualité, dont les numéros 78 et 94 de la revue Littératures classiques. Elle prépare actuellement une exploration numérique du corpus des libelles de la Fronde.

Helwi BLOM, post-doctorante à l’Université Radboud de Nimègue, est spécialiste de l’histoire du livre et de la littérature française de l’époque moderne. Elle est auteure d’une thèse sur la réception de la littérature chevaleresque médiévale dans la France du XVIIe siècle (Université d’Utrecht, 2012). Ses travaux actuels sont consacrés à la Bibliothèque bleue et aux catalogues de bibliothèques privées publiés en France entre 1650 et 1730.

Emmanuel BURY, professeur à Sorbonne Université, est l’auteur de Littérature et politesse. L’invention de l’honnête homme (1580-1750) (PUF, 1996) et de L’Esthétique de La Fontaine (Sedes, 1996). Il a dirigé de nombreux ouvrages, dont, avec C. Meiner, La Clarté à l’âge classique (Classiques Garnier, 2013).

Damien FORTIN, ATER à l’Université de Lorraine, a consacré sa thèse de doctorat aux récits biographiques de La Fontaine (1650-1850). Ce travail est en cours de publication.

Claudine NÉDELEC, professeur émérite à l’Université d’Artois, est spécialiste des formes du comique au XVIIe siècle (burlesque, grotesque, héroïcomique…), ainsi que de la galanterie, des arts de cour et des stratégies éditoriales de cette époque. Elle a publié notamment Les États et empires du burlesque, (H. Champion, 2004); Paul Scarron, Le Roman comique, éd. critique (Classiques Garnier, 2010); avec Marie-Claude Canova-Green: Ballets burlesques pour Louis XIII. Danse et jeux de transgression (1622-1638) (Société de Littératures classiques, 2012); avec Nathalie Grande: « La galanterie des Anciens » (Littératures classiques, n° 77, 2012-1); avec Jean Leclerc: Charles, Claude, Nicolas et Pierre Perrault, Le Burlesque selon les Perrault. OEuvres et critiques (H. Champion, 2013).

Nicolas SCHAPIRA, professeur d’histoire moderne à l’Université Paris Nanterre, est membre du CHISCO (Nanterre) et du Grihl (EHESS/CRH – Paris 3). Ses recherches portent sur l’histoire du fait littéraire et sur les pratiques d’écriture au sein des pouvoirs d’Ancien Régime. Il est l’auteur notamment de: Un Professionnel des lettres au XVIIe siècle. Valentin Conrart une histoire sociale (Champ Vallon, 2003); avec Christian Jouhaud et Dinah Ribard, Histoire littérature témoignage. Écrire les malheurs du temps (Gallimard, 2009). Avec Dinah Ribard, il a dirigé: On ne peut pas tout réduire à des stratégies. Pratiques d’écriture et trajectoires sociales (PUF, 2013) et a participé à plusieurs chapitres de l’ouvrage: Écriture et action. Une enquête collective (EHESS, 2016).

Sophie TONOLO est rédactrice lexicographe au Service du Dictionnaire de l’Académie française et membre du laboratoire « Dynamiques patrimoniales et culturelles » de l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Ses recherches portent notamment sur la question des relations entre poésie et société au XVIIe siècle.

http://www.lcdpu.fr/livre/?GCOI=27000100044610&fa=description

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Motorisé par: Wordpress