Evènements

Séminaire Psychanalyse et transferts culturels, « Le moment nietzschéen de la philosophie française », Paris, 26 février 2020

SÉMINAIRE

Psychanalyse et transferts culturels

26 Février 2020 -21H

Maison de l’Amérique Latine
217 Boulevard Saint Germain
75007 Paris

« Le moment nietzschéen de la philosophie française »

Conférence de

PATRICE VERMEREN

nous serons accompagnées par

Gisèle Amaya del BO

inscriptions : psychanalyse@transferts-culturels.com
prière de re-confirmer, pour les personnes qui avait été inscrites.

Nb : cette conférence remplace la conférence prévue avec Ricardo Espinoza Lolas

« Comment sortir de l’hégélianisme et de l’identité philosophique du sujet ? » A cette question posée au sortir de la seconde guerre mondiale, Michel Foucault répond : en lisant Nietzsche. Gilles Deleuze promeut une lecture de celui-ci qui place au centre de son dispositif spéculatif une typologie des forces actives et réactives, d’où il ressort que le philosophe est physiologiste et médecin, et transforme la question « Qu’est-ce que ? » en la question « Qui est-ce qui ? », l’Eternel retour n’étant plus répétion de l’Identique et du Même, mais transmutation. Mais après 1968, désenchantant la triade démystificatrice célébrée par Foucault en 1964, Deleuze assigne à Marx et Freud de demeurer des bureaucrates des institutions et des gardiens de « codes », seul Nietzsche accédant
à la dignité de « décodeur absolu ». Quels sont les effets de cette lecture française de Nitezsche ? On tentera d’en mesurer les effets, singulièrement à travers ce qu’en retiennent Pierre Clastres et Miguel Abensour ». Patrice Vermeren

Patrice Vermeren, professeur émérite de philosophie à l’Université Paris 8, est docteur honoris causa de l’Université de Buenos Aires et de l’Université du Chili. Il a été directeur du Centre Franco-Argentin des Hautes Etudes de l’Université de Buenos Aires.

Derniers livres publiés :
Patrice Vermeren : Penser contre. Essais sur la philosophie critique de Miguel Abensour , Sens et Tonka, 2019
Patrice Vermeren et Fedra Cuestas : Une Mémoire sans testament. L’après-coup des dictatures militaires en Amérique Latine, L’Harmattan, 2019

Nous serons accompagnés pour la discussion par:
Gisèle Amaya dal Bo, professeure de littérature (Buenos Aires) et chercheure en philosophie du droit à l’Université Paris 13

Dernier livre publié : La subversion passée sous silence. Politiques de mémoire sous la dictature en Argentine et au Chili, L’Harmattan, 2019.

Diana Kamienny Boczkowski psychanalyste, psychiatre, ancien psychiatre à l’hôpital Sainte Anne, ex présidente de l’Association franco argentine de psychiatrie, analyste membre de l’Association lacanienne internationale(ALI), membre du Collège de psychanalystes Aleph.

Articles publiés dans : la Revue de l’Ali, Savoirs et Clinique, « de Signis », Revue de l’Université Kennedy Buenos Aires, Vertex, revue de psychiatrie, Revue de la Cause Freudienne et d’autres. Directrice de Psychanalyse et transferts culturels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Motorisé par: Wordpress