Appel à communication

Appel à communication, Colloque, « Lieux, géo-littérature et médiations », U. Luxembourg, 30 nov-1er décembre 2017

APPEL À COMMUNICATION

COLLOQUE INTERNATIONAL

« Lieux, géo-littérature et médiations :
La Lorraine des écrivains dans l’espace francophone »

30 novembre-1 décembre 2017

Université de Luxembourg – Belval

Responsable : Carole Bisenius-Penin

Après les 1ères journées d’étude internationales organisées par le Centre de recherche sur les médiations (CREM) en décembre 2016, le programme scientifique « La Lorraine des écrivains » s’achève par un colloque international sur le campus de Belval au Luxembourg. Ce projet relève également d’une coopération transfrontalière, puisqu’un partenariat a été mis en place entre l’Université de Lorraine (CREM) et l’Université de Luxembourg (the Institute of Geography and Spatial Planning-IPSE).
Pour rappel, l’objectif du programme est la mise en réseau d’opérateurs régionaux sur un territoire spécifique, afin d’assurer une visibilité nationale et transfrontalière de la Lorraine sur les activités liées au livre, via la création d’une cartographie littéraire du territoire, à vocation culturelle et touristique, construite autour de 3 pôles : vie littéraire, création et patrimoine. Le projet repose notamment sur un volet numérique avec la mise en place d’un site web (http://lalorrainedesecrivains.univ-lorraine.fr) proposant un panorama littéraire de la Lorraine qui inclut un recensement géolocalisé (d’auteurs, d’oeuvres, de manifestations…) et une approche des activités de médiation autour des écrivains et de la littérature (base de données, entretiens, enquêtes, articles scientifiques…).
Ceci étant, pour l’édition 2017, au-delà du cas lorrain, à partir d’un périmètre géographique défini au sein de l’espace francophone, la manifestation permettra de répondre à plusieurs questions : quelles sont les médiations possibles entre littérature et territoire en fonction à la fois des créateurs, des médiateurs (politiques en charge de la culture, directeurs d’établissements culturels,
organismes de soutien à la création…) et des publics ? Comment la création, tout comme le patrimoine littéraire, permettent de repenser et de dynamiser le territoire ? En somme, la littérature, sous ses différentes formes, à travers des lieux, des dispositifs, des acteurs, peut-elle constituer un vecteur de développement ?
Ce colloque privilégiera donc la problématique de la construction des liens entre territoire, espace, littérature et médiations autour de trois axes :
1) Lieux, espaces et littérature
Du paysage (Besse, 2000) à la ville (Lévy, 2006 ; Grésillon, 2008), à la « topophilie » (Tuan, 1974), à l’atlas (Moretti, 2000), au dépaysement (Bailly, 2011), à la promenade (Montandon, 2000) ou encore aux hyper-lieux (Lussault M., 2016), il s’agira d’examiner comment « l’espace vécu », imaginé par le biais de la littérature et de ses médiations permet de déchiffrer le sens des lieux et constitue des modes d’accès au monde.
2) L’attractivité territoriale et touristique de la littérature
L’objectif est de s’interroger sur la façon dont la littérature et la vie littéraire, à travers leurs aspects matériels (les oeuvres, les maisons d’écrivains, les festivals, les prix…) et immatériels (les paysages littéraires, l’imaginaire des lieux…) peut constituer une ressource spécifique (Gumuchian et Pecqueur, 2007), permettant de saisir les relations qui se nouent entre création et territoires (Fournier, 2016).
3) De la médiation à la médiatisation (écrivains, institutions, publics)
Enfin, il sera intéressant de proposer des analyses sur la question de la visibilité (Heinich, 2012) des auteurs sur le territoire, en examinant notamment les multiples formes d’intervention, de présence, des écrivains (résidence d’auteurs, performance, ateliers d’écriture…) sur la scène médiatique (Meizoz, 2016). Dans cette perspective, l’enjeu portera aussi sur la manière dont les différents acteurs et publics (professionnels du livre, élus, habitants, touristes, journalistes, associations…) s’approprient la littérature hors du livre (Ruffel, 2010).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Motorisé par: Wordpress