Evènements

Rencontre, « Fiction péruvienne contemporaine », Paris, 7 avril

PREMIÈRE RENCONTRE CONSACRÉE A LA FICTION PÉRUVIENNE CONTEMPORAINE :
UN TERRITOIRE DE CRÉATION ET DE CONFLITS

7 avril 2017

Ecole normale supérieure de Paris
(45, rue d’Ulm, 75005)

Organisation : Félix Terrones (ENS) et Paul Baudry (Université Paris-Sorbonne).
Avec le soutien de: ECLA (ENS), Ambassade du Pérou en France, CECUPE.

Le 7 avril 2017, l’Ecole Normale Supérieure de Paris accueille la Première rencontre consacrée à la fiction péruvienne contemporaine. Il s’agit de réfléchir autour de la production littéraire péruvienne actuelle, de ses thématiques et ses orientations, ainsi que sur le contexte éditorial et culturel dans lequel celle-ci s’inscrit. De même, les dialogues et les polémiques avec les générations précédentes —notamment la « Generacióndel 50 » et les auteurs des années 1980—seront abordés dans le détail, aussi bien en termes esthétiques que par rapport au champ littéraire. En ce sens, nous écouterons des interventions de plusieurs spécialistes de littérature péruvienne contemporaine qui seront suivies de celles d’écrivains péruviens afin de susciter un dialogue fécond et nécessaire entre le monde universitaire et les créateurs.

PROGRAMME
MATIN
9h00 : Ouverture de la journée
 Bienvenue des organisateurs :
Félix Terrones (ENS) et Paul Baudry (Paris-Sorbonne)
 Intervention de son excellence Álvaro de Soto, Ambassadeur du Pérou en France.
 Intervention des co-organisateurs :
Roland Béhar (ENS/ECLA) et Yolanda Rigault (CECUPE)
9h30-10h : Conférence
Harald Andrés Helfgott, (Pr., Georg-August UniversitätGöttingen et CNRS) : Una lecturapersonaldel panorama literarioperuanoactual.
Table ronde1 : L’Histoire et les histoires au miroir du texte
Modérateur: Paul Baudry
10h00-10h20: Ricardo Bedoya (Doctorant, Université de Rennes 2) : “Todas las familias felices se parecen”: estructuras familiares y violencia política en las novelas autoficcionales de José Carlos Yrigoyen y La distancia que nos separa de Renato Cisneros.
10h20 -10h40: Claire Sourp (MCF, Université de Rennes) : En-quête(s): l’histoire dans la tourmente (La penamáxima, Abrilrojo).
10h40- 11h00: Marie-Madeleine Gladieu (Pr., Université de Reims) : ¿Estarán cambiando los temas de las novelas peruanas? La novelística de Eduardo Huárag.
11h00 – 11h15 : Questions
Table ronde2 : Genres en pied d’écriture
Modérateur: Félix Terrones
11h30 – 11h50: Lisell Quiroz-Pérez (MCF, Université de RouenNormandie: Género, historia y discurso histórico nacional en las novelas La voluntad del molle y La isla de Fushía.
11h50 – 12h10 : Françoise Aubès (Pr., Université Paris Nanterre): Entre histoire privée et histoire collective: l’écriture fictionnelle de Karina Pacheco Medrano.
12h10 – 12h30 : Tania Romero, (Doctorante, Université Paris VIII): Género, subalternidad y memoria en La sangre de la aurora, de Claudia Salazar.

APRÈS-MIDI
PREMIÈRE TABLE
Modérateur: Paul Baudry
15h-16h (interventions de 15 minutes / 15 minutes de questions):
Luis Hernán Castañeda (EEUU), Ofelia Huamanchumo (Allemagne), Gunter Silva (Angleterre)
DEUXIÈME TABLE
Modérateur: Félix Terrones
16h15-17h15 : (interventions de 15 minutes / 15 minutes de questions) :
Diego Trelles Paz (France), Mario Wong (France), Jorge Cuba Luque (France), Nataly Villena (France)
17h15-17h30 : Conclusion : Félix Terrones (ENS) et Paul Baudry (Université Paris-Sorbonne).

SOIR
19h : Cocktail à la Résidence de l’Ambassadeur péruvien à Paris (50, av. Kléber, 75016).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Motorisé par: Wordpress