Evènements

Interview de François Rastier par France info, à propos de son dernier livre « Petite mystique du genre », éditions Intervalle

ÉVÉNEMENT

Interview de François Rastier par France info,

à propos de son dernier livre

Petite mystique du genre, éditions Intervalle

Alors que les fondements scientifiques de la notion de genre sont questionnés, l’auteur a choisi de décaler son point de vue vers les sources ésotériques et astrologiques du genre. Petite mystique du genre, de François Rastier est paru le 15 septembre 2023 aux éditions Intervalles.

Franceinfo : François Rastier, vous publiez un petit livre très érudit sur le genre, pourquoi ce choix ?
François Rastier : Je constate que cette notion est partout dans l’enseignement et dans la recherche, il y a même un Institut du genre. Ce n’est pas à moi de définir le genre, mais c’est mon rôle d’observer le développement de cette thématique et d’essayer de comprendre pourquoi elle se développe. Il y a deux ou trois ans, le président du CNRS avait déclaré que le genre et la race étaient les clefs de lecture du monde social. Cela s’impose donc au monde de la recherche et au monde de l’enseignement, y compris dans les écoles, les collèges et les lycées. Il y a partout des initiations, des cours transversaux – y compris dans le domaine de la physique ou du droit. Ce thème s’est donc tout naturellement imposé à moi.

Qu’est-ce qu’un linguiste peut apporter de neuf comme regard sur le genre ?
Il y a d’abord l’écriture inclusive qui s’est répandue partout, notamment dans la communication syndicale et institutionnelle des universités. Pour un linguiste, cela poste question, car l’écriture et la langue sont deux choses différentes. Une langue peut être écrite dans différentes écritures, cela a été le cas pour le turc par exemple. Par ailleurs, le genre grammatical n’a rien à voir avec le sexe de ce qui est désigné, quand ce qui est désigné a un sexe. Il y a des langues comme le japonais ou le farsi où il n’y a pas de genre. Il n’empêche que l’égalité homme femme en Iran n’est pas ce qui est le plus réputé… Mes interrogations viennent de là : bien entendu, l’égalité homme femme est nécessaire, mais est-ce en inventant des mots qu’on va y arriver ? […]

La suite ici :
https://www.francetvinfo.fr/culture/livres/la-rentree-litteraire/dans-certains-romans-noirs-romantiques-on-trouve-des-etres-merveilleux-des-anges-qui-n-ont-pas-de-sexe-mais-qui-ont-un-genre-explique-le-linguiste-francois-rastier_6087582.ht

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Motorisé par: Wordpress